{ 5 ans }

photo

Mon petit bonhomme, mon Loup,

5 ans aujourd’hui.

Il y a 5 ans, je regardais Desperate Housewives en mangeant une pizza, persuadée que de toute façon, tu n’arriverais jamais et que j’allais battre le record du monde de gestation. Il a 5 ans, j’annonçais à Roméo ma première contraction douloureuse à 4h du mat’, surexcitée en ajoutant  » non mais vas y rendors toi hein, je vais préparer ma valise et faire mon raccord vernis … ».

Il a 5 ans, quelques heures plus tard, je dictais à Roméo, allongée dans mon lit d’hôpital, ce qu’il fallait répondre à mes proches qui me souhaitaient mon anniversaire par texto. On avait rien dit à personne. On a bien ri de notre secret du jour.

Et puis, les choses se sont gâtées, et tu es arrivé en plein chaos. L’infirmière –Mélodie– m’a souhaité un joyeux anniversaire tout en me félicitant pour notre « joli garçon ».

Les heures, jours, mois, années ont été euphorisants. Un petit garçon…

Un petit garçon timide, sensible, farceur, passionné par les animaux, qui passe son temps à faire des bruitages qui rendent dingues, qui mange comme un ogre et… si câlin avec sa sœur.

Ces 5 années m’ont apaisé, m’ont fait découvrir émerveillée et bluffée, Roméo sous un jour nouveau, m’ont donné la certitude que la famille, non vraiment, il n’y a rien de plus fort.

HP Little Boy. Enjoy your day.

~~Deux ans ~~

photo

Il y a deux ans, il faisait doux et j’étais bronzée.

Grosse aussi.

Il y a deux ans, j’ai décidée d’aller chercher mon fils chez la nounou, à pieds tiens, pour faire un peu d’exercice.

Une idée comme ça.

Il a deux ans, j’étais enceinte de 8 mois et demi, j’ai perdu les eaux au milieu d’un square bondé, à 18h. Il y a deux ans j’ai alarmé ma mère, rencontré ma voisine pour la première fois, fait rire puis pleurer mon mari, interloqué mon fils…

Il y deux ans j’ai été terriblement fière.

De moi.

Oui soyons honnêtes, étant donné mon passif en matière d’accouchement et de gestion de la douleur, j’ai été fière de moi avant de l’être de la petite chose chaude, dodue et poisseuse que j’ai eu sur la poitrine.

Il a deux ans, j’aurai aimé qu‘M6, NRJ12, Zone interdite ou Rendez vous en Terre Inconnue viennent m’interviewer. Tellement j’étais fière, oui oui oui.

 

Il a deux ans, mon cœur s’est agrandit un peu plus encore.

 

Happy birthday ma tout petite. Ma Bébé.

 

Et concernant le matin, ça se passe comme chez vous ?

photo 2-2

6h52 : Hum ? Panique ! Rapide calcul, quel jour sommes nous …? Argh, mardi, perdu … Bon en même temps, ça va, j’ai  encore le temps.

7h00 :  L’Iphone-réveil sonne. Je tends la main, renverse la bouteille au pied de mon lit et m’explose les pupilles en tentant d’éteindre le truc hurlant.

7h01 : Pas de mail. Rien sur Instagram.

7h02 : Tour de Facebook effectué, pfff… les gens dorment la nuit ou bien ?

7h04 : Ah, il pleut aujourd’hui tiens… Le programme TV de la soirée n’est pas fameux non plus. Toujours pas de mail non …

7h10 : Wouuu, allez, faut se bouger ma grande. Extirpation.

7h15 : Douchée, habillée… »coiffée ». Mon entourage rirai à la lecture de « coiffée »…

7h16 : Je manque de mourir de peur en découvrant mon Grand derrière la porte de la salle de bain, dans le noir. Il « attend » me dit il…

7h17 : Le Grand fait pipi et m’explique que les chouettes mangent des souris et qu’elles crachent après des boules de poils. Qu’il est mignon… Je rentre dans la chambre de la Petite et l’entends grogner. Pas de doute, c’est bien ma fille, on ne l’a pas échangé dans la nuit.

7h18 : Je la sors du lit et tente de gratter un câlin. J’écope d’un  » veut papaaaa » strident.

7h20 : Mon Grand resurgit en mode apparition et manque de me faire mourir une deuxième fois. Il est habillé. Il est tellement fier que je fais même l’impasse sur les chaussettes dépareillées et le slip à l’envers.

7h25 :  J’en suis toujours à me battre avec la Petite pour enfiler un fichu sous-pull. « Veux papaaaa » en boucle, on commence à se tendre toutes les deux là. Le chat miaule.

7h30 : La Petite habillée, le Grand joue dans sa chambre, on amorce une descente d’escaliers pour rejoindre la cuisine. « On-va-regarder-Tchoupi-maman-chéwie » ? Non, pas le temps ce matin, on va déjeuner plutôt… Je manque de me rompre le cou en shootant dans une voiture qui traîne au bas des marches. Et constate avec désespoir l’état du salon jonché de chaussettes roses, Legos, animaux, chaussons et autres bricoles.

7h32 : Je regarde le biberon tourner dans le micro ondes. Le chat miaule.

7h33 : « Je peux avoir de l’eau maman « ? Me demande timidement le Grand. Arf, oui bien sûr et même un vrai petit déjeuner pardon ! La Petite beugle un »Gateauuuu » en boucle. Le Grand ne veut pas de brioche. Ni de gâteau. Ni de céréales. Ni de compote. Il veut de l’eau. Humff…

Les enfants déjeunent, je me bricole un semblant de maquillage avec le miroir de l’entrée. Le chat miaule.

7h36 : « Haaaaaaan, bitiiiiiiise ». J’évalue l’ampleur des dégâts. Ras de marée de Nesquick sur le sous pull de la Petite. Humffffff. Pas le sous-pull grrrr…

7h39 : Sous pull changé, le chat s’est occupé du parquet, on verra le reste ce soir.

7h40 : Etape des chaussures. Merde. Où sont elles ??  Ok, elles sont donc restées dehors. Sous la pluie. Pas grave, on met les autres chaussures.  A l’envers pour le Grand. Forcement.

7h41 : On met les bonnets. A l’envers pour le Grand. Forcément …

7h42 : Je vole de quoi déjeuner au hasard dans le frigo. Je grignoterai rapidos dans la voiture avec mes voisins du feu rouge. J’espère que celui qui danse sur Mickaël Jackson à la radio sera là tiens ! Il me met de bonne humeur…  Le chat miaule. Rhaaaa, mais Kes-tu-veux-bordel ?!!! Manger ? Ah. Voui, soit.

7h43 : Une poignée de croquettes plus tard, hurlements. Je rappelle à mes Hooligans que nous n’habitons ni dans le Larzac, ni au sein d’un quartier de malentendants.

7h44 : Il a gelé ! Merde ! L’appli météo ne m’a pas prévenue ! Je sors la raclette en râlant tout haut, dis « Bonjour » au voisin qui enlève la housse anti-gel de sa jolie voiture propre en me souriant poliment. La Petite course le chat. « Je peux t’aider Maman-chéwie ? » Ça sent le louche. Je baisse les yeux. Le Grand lèche la portière pour « m’aider »…Grrrrrr

7h46 : On attache tout le monde dans la voiture. Le Grand repart dans ses explications concernant le régime alimentaire des animaux des bois… En même temps, je me félicite de ne pas avoir encore déjeuner.

7h49 : Je démarre. « On va à la piscine mamaaan ? »

Bonne journée à vous, on remet ça demain matin nous !

7 petits bonheurs par semaine # 1

Je trouve l’idée de prendre le bon côté de la chose bien plus constructive que de s’apitoyer. Voir le verre à moitié plein, toussa toussa, vous voyez le concept…

Alors l’idée d’accorder à chaque jour son petit bonheur me séduit complétement ! Des petits instants éphémères, des minis réjouissances ou de très grands bonheurs… L’idée est de prendre quelques secondes pour savourer et les noter dans un coin de son esprit.

Je commence sans plus tarder ce nouveau rendez-vous hebdomadaire.

 

Lundi : j’ai commencé ma cure de green smoothies et je suis fière. Méga fière.

Mardi : j’ai réalisé des magnets en pâte Fimo.

Mercredi : j’ai fais un gâteau en famille. Sans que ça finisse en baston générale qui plus est.

Jeudi : j’ai surpris ma fille en pleine évasion.

Vendredi : j’ai mis le joli bracelet que ma Copinette a fait de ses petites mains.

samedi : J’ai joué au pizzaïolo entre amis.

Dimanche : j’ai dit Bonjour au printemps précoce.

Bonne semaine à vous.

 

 

 

 

Petite interlude

Petite interlude

Je suis une fan de blogs. Depuis depuis années, je me délecte de blogs en tous genres.

J’ai commencé par les blogs maternité, il a y 5 ans, puis les blogs de mamans, culinaires, mode, créatif, voyages et rapidement, je me suis faite happée par la vivacité et la diversité de ces pages, toujours plus enrichissantes.

Aujourd’hui, je lance le mien. Fébrilement.

On y parlera déco, bricolage, gourmandise en tout genre, mais aussi d’un tas d’autres choses.

J’espère m´épanouir a écrire à mon tour des lignes autant que j’ai pris de plaisir à en lire !

Je vous souhaite une bonne lecture et bien sûr, si le cœur vous en dit, n’hésitez pas à venir papoter !

Emmanuelle.

 

(gros craquage : Macadamia Nut Brittle, Cookies, Pralines et cream, chantilly et amandes caramélisées en sus…)